"La légende raconte que c'est l'ange Gabriel, qui à la naissance des enfants, vient appliquer son doigts sur leur bouche en leur chuchotant: "chut!..."afin qu'ils oublient et taisent à jamais tout souvenir de leur vie passée! C'est ainsi que nous avons tous une gouttière sous le nez. "



jeudi 2 juillet 2015

LE TUINA: MOXIBUSTION SAN FU

LE TUINA: MOXIBUSTION SAN FU:  L'été est la saison pour "guérir les maux de l'hiver". En quoi consiste-telle? A une application d'un emplâtre médicamenteux qui aura pour but de produire une irritation du point et donc produire un phlyctène. Cette technique est avant tout préventive pour traiter les problèmes d'accumulation de mucosités, rhume, asthme, troubles du Rein,...

La méthode de moxibustion "San Fu" est composée de plantes médicinales amalgamées avec du jus de gingembre. Il est dit que si ce traitement est appliqué sur ces trois jours pendant trois années consécutives, le patient sera guéri.

lundi 25 novembre 2013

LA PEDIATRIE SINO-JAPONAISE®

Garder les enfants en bonne santé



Une bonne santé commence par des bases: des aliments nutritifs, du repos et une bonne hygiène.
La diététique est une nécessité, parfois une corvée ou un défi, surtout  un peu difficile, mais elle est une partie importante de la MTC. En médecine chinoise la digestion fonctionne un peu différemment, la rate et l'estomac étant les principaux organes. L'estomac reçoit la nourriture et est responsable de la décomposition de la nourriture appelée «pourriture et maturation", tandis que le travail de la rate est de distribuer le qi clair (de l'énergie) pour les organes appropriés et envoyer le qi trouble (les déchets) pour être évacué. Si la rate et l'estomac ne fonctionnent pas correctement il peut y avoir une variété de symptômes qui en résultent comme la diarrhée, la constipation, maux d'estomac, de gaz et les coliques pour en nommer que quelques uns. A long terme, il peut y avoir une accumulation « d'humidité » comme les mucosités et dont la congestion peut causer des maux d'oreilles, des sinusites, des troubles de la toux avec accumulations de glaires. Il est dit qu’en médecine chinoise, tous les troubles pédiatriques sont le résultat d'une mauvaise digestion.

Une bonne digestion commence par le choix de bons aliments. Les légumes crus, jus de fruits industriel, soda, fromage, gâteaux, chips, les aliments complets, et bonbons affaiblissent le système de la rate et il est difficile d'effectuer cette tâche correctement si les aliments transformés manque de valeur nutritionnelle. Il est également important de limiter les aliments frits, gras, trop riches car ils produisent de l’Humidité.

Un autre aspect important de l'alimentation et de la digestion est la planification des repas. Il est important d'avoir des repas réguliers sans distraction plutôt que de grignoter toute la journée. Cela donne à l'organisme suffisamment de temps pour digérer et à absorber les éléments nutritifs avant qu'il ne reçoive plus de nourriture.

Les aliments spécifiques pour cette période de l'année (automne-hiver) sont les gruaux de riz et peut-être un peu de gingembre ou d'oignon vert. Plus simple est la saveur et plus la digestion sera facile. Les soupes de potiron ou courge sont aussi nutritives, faciles à préparer et bon pour la rate. Pour les fruits, les compotes de prune ou de pommes et de poires avec un peu de cannelle ou de muscade sont les bienvenues.

L’excès de consommation de produits laitiers, ont tendance à produire des mucosités, peuvent (même souvent) causer de nombreux problèmes, y compris :
  •  L'intolérance au lactose
  • Irritation des systèmes respiratoires et digestifs, la production de flegme et diverses manifestations, telles que l'asthme, la bronchite ou indigestion
  • Prédisposition accrue au diabète
  • Otite, allergies, etc.
  • Les problèmes de peau comme l'eczéma ou de l'urticaire
  • Coliques
  • Vomissements, diarrhée (surtout avec aliments  non digérés ou mucus)
  • Migraines ou des maux de tête
  • L'eczéma / asthme / bronchite
  • Altérations comportementales (hyperactivité, sommeil)
  • Mucus (nez, poumons)
  • Otites à répétition
 En cas de doute sur le rôle du lait dans un état ​​clinique donné, il peut être proposé aux parents le test simple suivant:
1) Arrêter de manger des produits laitiers pendant une semaine (l'enfant ou de la mère, si allaitement maternel) ;
2) Si la réaction est positive, continuer sans lait pour un mois ;
3) A la fin du mois, donner du lait à nouveau: si les symptômes réapparaissent, il est clair l'effet du lait.
Par conséquent, en général, nous devons réduire ou même éliminer la consommation de produits laitiers dans l'enfance. 

Le deuxième point est un bon repos. Encourager un rythme de sommeil régulier assurera une forte énergie et de bonne humeur. Il est important d'avoir un équilibre entre le repos et l'activité quand les enfants sont éveillés, il est nécessaire pour eux de faire de l'exercice physique en particulier en dehors. L'activité physique profite à la rate, l'estomac, le coeur et aux poumons ainsi en consommant simultanément qi et le sang, la production de ceux –ci est stimulée. Lorsque le qi et le sang du corps sont florissants grâce à une bonne alimentation et à l’équilibre entre l'exercice physique et le repos, ils empêchent les agents pathogènes de pénétrer dans le corps de la même manière que le système immunitaire protège l'une des maladies.

L’hygiène est importante pour tous, c'est pourquoi le lavage fréquent des mains est encouragée et est la meilleure façon d'aider à arrêter la propagation des germes. Il est important pour les parents d'inculquer cette habitude. D'autres choses que les parents peuvent faire à la maison pour aider à la santé globale des enfants sont les massages pédiatriques, appelé xiao tuina.

Une technique simple consiste au massage abdominal, ce qui est bon pour la régulation de la digestion et aide à l'élimination. La plus courante est d'utiliser les doigts pour faire des petits cercles autour de l’ombilic dans le sens des aiguilles d‘une montre. La pression doit être ferme mais douce avec un contact permanent avec la peau.

Il faut un peu de pratique pour d’autres techniques et il serait préférable de consulter un praticien de médecine chinoise spécialisé en pédiatrie afin de montrer et expliquer les différentes techniques.

Lorsque les enfants sont malades il est préférable de les traiter le plutôt possible, l'examen des selles de l’enfant est un bon moyen de voir ce qui se passe à l'intérieur. Si les selles deviennent soudain molles vérifier le régime alimentaire et faire les changements appropriés. Un autre signe précoce est une augmentation de la congestion nasale. Ajuster à nouveau le régime alimentaire en gardant les aliments faciles à digérer et fade au goût. Si une toux, le rhume ou une infection ne se développe le praticien de médecin chinoise peut proposer un style d'acupuncture japonaise appelée Shonishin qui n'utilise pas l'aiguille d'acupuncture, mais des petits outils de contact. Il est toujours important de consulter le médecin de famille ou professionnel de la santé avant de tenter des soins énergétiques ou si la maladie se développe.

LES OUTILS DE LA PEDIATRIE SINO-JAPONAISE ®: XIAIO ER TUINA, SHONISHIN.

La pédiatrie (Er Ke), le diagnostic chinois et le rééquilibrage des troubles spécifiques qui touchent les enfants de la naissance à la puberté, est l'une des spécialités à s’être différenciée en tant que tel dans la médecine chinoise. Les Livres fondamentaux, Jin Gui Yao Lue comme (Zhang Zhong Jin) ou le Mai Jing, daté de la fin de la dynastie des Han (220 après JC) contiennent des chapitres consacrés spécifiquement au traitement des maladies de l'enfance. Dans la dynastie des Song (960-1126 AD), à la gestion et l'exécution du système de santé semble le premier livre consacré exclusivement au traitement des maladies de l'enfance, Xiao Er Yao Zheng Zhi Sun (Collection de modèles et traitements essentiels en pédiatrie), écrit par Qi Yi et datée entre 1032 et 1113 AD. Ce célèbre pédiatre a présenté l'idée des différentes caractéristiques des enfants et a couru de nouvelles méthodes de diagnostic et de traitement de cette période, et fournit une description détaillée des syndromes et le traitement de certaines maladies courantes de l'enfance comme la rougeole, les oreillons ou la varicelle. La spécialité a continué à se développer pendant la dynastie des Ming (1368-1644 AD), et successive transmis en tant que tel au Japon et en Corée dans une évolution permanente reliant tradition ininterrompue aujourd'hui.



Dans la Chine d'aujourd'hui pédiatrie est une spécialité bien établie, avec des études, des dizaines de textes et de leur propre ministère dans les hôpitaux. À la surprise de beaucoup d'Occidentaux, la quasi-totalité de cette spécialité tourne autour de la définition et de l'administration des formules à base de plantes, la raison en est peut être que cette discipline liés à la médecine interne, dont les traitements sont presque toujours traités par la pharmacopée chinoise.


Le Shonishin, est une méthode d’acupuncture japonaise sans puncture (pénétration de la peau), sans agressivité, manipulé par effleurement ou de très léger tapotement rythmique ou grattage. Cela a été mis au point au fil du temps avec un certain nombre d'outils spécialisés tels que le Teishin, une sorte de poinçon pour stimuler les points sans jamais percer la peau.

Le terme «Shonishin » est un une traduction japonaise de l’expression chinoise  « erzhen ». Il signifie littéralement «l'aiguille des enfants» ou «acupuncture des enfants." Cependant, aujourd'hui, le terme japonais Shonishin se réfère à une tradition qui remonte du 17ème siècle.
 Le Shonishin utilise une variété d'instruments inspirés des 9 aiguilles décrites dans le Zhen Jiu Da Cheng. 

Shonishin n'est pas seulement une technique sécuritaire et efficace, mais avec de légères modifications, leurs bases peut être enseigné aux parents ou un adulte avec un minimum de bon sens pour poursuivre et consolider les résultats en consultation avec un traitement à domicile, ou même avec un peu plus de préparation, être en mesure de traiter de nombreux problèmes courants de l'enfance.

L'évaluation de la juste stimulation peut être la fréquence du pouls. La texture et la qualité de la peau peuvent aider dans le pronostic de la stimulation et le traitement, à la fois pour la peau et le changement de respiration très rapide. Il est important d’être former à développer la sensibilité au niveau des mains pour sentir ces changements. Généralement, la peau, la chair et les muscles des bébés sont mous et souples, et si l'enfant est malade la peau perd de sa souplesse et de son éclat. Au moment du traitement, en particulier le suivi de la texture de la peau de la zone traitée est modifié, on peut considérer que la première étape du traitement est terminée et que l’on peut passer à l’étape suivante.En raison des caractéristiques des enfants, y compris la relative immaturité des méridiens et des points, ceux utilisés peuvent être combinés en fonction des syndromes ( typique de la médecine chinoise) avec d'autres.

Le Xiao Tuina  est une branche de la MTC développée à partir du Tuina pour  adultes et qui nécessite un bilan énergétique selon les fondements de la médecine chinoise.


En résumé:
La pédiatrie (Er Ke)est une spécialité fascinante de la médecine orientale, avec une grande expérience clinique et en mesure d'apporter des solutions non agressives à de nombreux problèmes. Ces techniques produisent chez l’enfant un effet stimulant, obtenu par les techniques d’acupuncture japonaise et des techniques manuelles chinoises douces qui réajustent l’état physiologique de l’organisme, rétablissent l’équilibre physiologique et assurent une fonction physiologique normale propre à renforcer la résistance du corps et à éliminer le facteur pathogène. C’est pourquoi la pédiatrie sino-japonaise® (concept qui réunit ces deux techniques) agit sur un grand nombre d’affection comme le rhume, la bronchite, otite ou troubles digestifs, syndrome Kiss,  hyperactivité,....

DEROULEMENT D'UNE SEANCE DE PEDIATRIE SINO-JAPONAISE ®

La première visite prend entre 30 à 45 minutes. Après établissement de la nature générale de la plainte de l’enfant, le praticien passe un certain moment à observer de près l'enfant: prise du pouls, observation de la veinule de l’index, de langue, le teint, la palpation de l’abdomen,... tout en posant des questions aux parents sur la plainte de l’enfant. Ces précieuses données recueillies, suffisent habituellement pour établir un bon bilan énergétique selon les principes de la pédiatrie en médecine chinoise.

A partir de cela, un plan de traitement est développé et discuté avec les parents et l'enfant. Le traitement sera basé essentiellement sur les techniques de la pédiatrie orientale ®  (association des techniques shonishin et xiao er tuina), mais peut aussi inclure l’auriculopuncture, la moxibustion, les ventouses, le guasha et la pharmacopée.

Shonishin, acupuncture de contact pédiatrique est une forme spécialisée de traitement pédiatriques développée  au Japon il plus de 250 ans.
Il convient de noter que l'acupuncture de contact en pédiatrie est très différent du style de l'acupuncture généralement utilisés sur les adultes. L’acupuncture pédiatrique est appelé Shonishin, techniques spécialement conçu pour le traitement des enfants, sans qu’il y ai pénétration d’aiguilles dans la peau. 

La moxibustion
Parfois le praticien utilise le moxa, ou cigare d’armoise, pour réchauffer doucement certaine zones du corps. Beaucoup d'enfants trouvent ceci particulièrement relaxant et souvent ils s’endorment.



Les ventouses
Ce sont de petits flacons, de verre ou de bambou, à ouverture ronde et lisse, pour créer au niveau de la peau une dépression qui va amener le sang vers la surface du corps et le faire circuler. En pédiatrie, les ventouses sont essentiellement utilisées pour traiter les désordres gastro-intestinaux, et les affections pulmonaires (particulièrement toux et asthme chroniques).


Auriculopuncture 
L'auriculopuncture est une thérapeutique réflexe, un microsystème de l'acupuncture. L'origine de cette technique est très ancienne. Il semble avoir été pratiqué dans l'Antiquité, notamment en Inde, en Chine et en Egypte ; il constituait une manière de soigner fort répandue dans le bassin méditerranéen quatre siècles avant J.-C. Les Egyptiens calmaient les douleurs par la stimulation de points spécifiques localisés sur l'oreille. Les chinois connaissaient également cette pratique. Hippocrate soignait avec succès certains types d'impuissance par de petites saignées sur la zone auriculaire.

Selon la théorie médicale chinoise, chaque oreille compte plus de 120 points d'acupuncture qui sont associés à différentes parties du corps. Le diagnostic en auriculopuncture est basé sur un bilan énergétique ainsi que sur l'état local de l'oreille. Le traitement a pour objet de stimuler certains des 120 points à l'aide de graines végétales.


FORMATION DE PEDIATRIE SINO-JAPONAISE®

samedi 20 juillet 2013

QU'EST-QUE LE XIAO ER TUINA ?


Le Tuina pédiatrique est une branche de l’énergétique chinoise et qui a été développé à partir du Tuina pour des adultes, il y a mille ans.

La particularité fondamentale de cette discipline médicale provient du fait que chez le nouveau-né, la formation des organes et entrailles n’est pas encore achevée ; le sang et l’énergie ne sont pas encore bien déterminés ; les méridiens sont à peine constitués, les phénomènes de vide et de plénitude sont fréquents ; de plus, l’enfant ne peut pas exprimer par des gestes ou des paroles ce dont il souffre.

Comme pour le traitement des adultes, le Tuina pédiatrique produit chez l’enfant un effet stimulant, obtenu par les techniques manuelles douce qui réajuste l’état physiologique de l’organisme, rétablit l’équilibre physiologique et assure une fonction physiologique normale propre à renforcer la résistance du corps et à éliminer le facteur pathogène. C’est pourquoi il agit sur un grand nombre d’affection. Son utilisation est indiqué dans les cas suivants : refus de téter, rejet du lait, jaunisse des nouveau-nés, pleurs nocturnes, les troubles digestifs, diarrhée, fièvre, rhume, coqueluche, constipation,…

L'ÂGE APPROPRIE POUR UN TRAITEMENT DE TUINA PEDIATRIQUE

©cftmc
Tuina pédiatrique est une technique spéciale de massage pédiatrique. Il est spécifiquement conçu pour la prévention et le traitement de maladies pédiatriques et utilise des points qui sont spécifiques aux enfants. Ainsi, le Tuina pédiatrique est seulement approprié pour le traitement d'enfants en-dessous de 12 ans. Ses effets sont particulièrement intéressant chez les enfants en-dessous de 5 ans. En général, on peut dire que, plus l'enfant est jeune, plus efficace est cette méthode de traitement. Pour les enfants de plus de 5 ans, ce traitement doit être combiner avec le Tuina de l'adulte.




LES TECHNIQUES
Les techniques de massage pédiatrique regroupe des mouvements simples. Ce sont des mouvements spécifiques qui exigent de l'habileté, souplesse, régularité, rapidité et endurance.

Les points spéciaux du Tuina pédiatrique sont surtout répartis sur les mains et les avant-bras. Il y a moins sur la tête et le visage et encore moins encore sur le thorax, l'abdomen, le dos et les membres inférieurs. Les points spéciaux du Tuina pédiatrique ne sont pas reliés au système des méridiens comme est la majorité de points utilisés dans le Tuina de l'adulte, acupuncture/moxibustion. Ainsi la théorie de leur utilisation est plus simple à maîtriser.



Les manœuvres les plus utilisées sont :
* Zhi Tuifa (poussée en ligne)
* Fen Tuifa (poussée en direction opposée)
* Anroufa (pétrissage)
* Niefa (palper-relâcher, palper-rouler)


Transfert Neibagua
Mofa Zhongwan
Anroufa









vendredi 14 septembre 2012

QU'EST-CE QUE SHONISHIN?


Shonishin, acupuncture de contact pédiatrique est une forme spécialisée de traitement pédiatriques développée  au Japon il plus de 250 ans. 
Il convient de noter que l'acupuncture de contact en pédiatrie est très différent du style de l'acupuncture généralement utilisés sur les adultes. L’acupuncture pédiatrique est appelé Shonishin, techniques spécialement conçu pour le traitement des enfants, sans qu’il y ai pénétration d’aiguilles dans la peau. 

Les classiques antiques de la Chine, comme le Ling Shu, décrivent neuf types d'aiguilles. Trois de ces aiguilles (enshin, Teishin, et le zanshin) - sont considérées comme la base pour la pratique de Shonishin. Au fil des années, de nombreux outils et techniques complémentaires ont été conçus spécifiquement pour le traitement pédiatrique. Les techniques de Shonishin consiste à appuyer, frotter, taper, gratter la surface de la peau pour donner différents types de stimulation au niveau des points et des méridiens. Aujourd’hui, il y a environ une demi-douzaine de différents outils dans une trousse de Shonishin, dont aucun ne pénètrent dans la peau.

Le traitement de base a l’avantage d’être facilement enseigné aux parents, de sorte qu’ils peuvent être utilisés régulièrement à la maison, ce qui augmente la fréquence du traitement.

Séance type
Avant le début de la séance, le praticien doit avoir un aperçu en posant des questions directes sur le déroulement de la grossesse et de l'accouchement, le développement postnatal de l'enfant et, si possible, de la qualité de Jing des parents (âge des parents quand ils ont conçu l'enfant, prédisposition familiale à certaines maladies et l'âge des grands-parents). De la même manière, il faut se renseigner sur l'environnement de la maison (TV, wifi, pc,..). Le traitement est basé sur le diagnostic constitutionnel de l'enfant, avec des questions (observation des parents) et l'observation du praticien, afin de découvrir les troubles ou des aspects importants des organes internes correspondants. D'autre part, il y a aussi le diagnostic par palpation : examen de la peau de l'enfant, de préférence la région tronc entier, et d’un examen abdominal spécifiquement japonais qui apporte des informations sur l'état énergétique de l'enfant.  Chez les nourrissons l’examen de la peau et du teint joue un rôle clé, en particulier parce que dans les premiers stades de la vie les organes internes sont pas encore manifestés clairement dans son intégralité.

L'importance de la peau
Etant donné que le traitement est appliqué sur la peau, celle-ci présente une importance particulière dans le développement du bilan. Les récepteurs de la peau réagissent à la pression, le toucher, la température et la douleur. De cette façon, à travers la peau du nourrisson, il reçoit la première information de l'environnement .
En revanche, l'état de la peau est le reflet de la situation générale de l'enfant mis en lumière par la palpation, pour laquelle le praticien peut avoir une idée de turgescence (gonflement d'un organe ou d'un tissu par rétention de sang d'origine veineuse), de l'humidité et de la température. C’est une source d’informations importantes qui orientera le praticien sur l’évolution de la séance Shonishin. La même procédure s'applique également dans l'exploration abdominale japonaise, en particulier appliqué aux nourrissons et aux jeunes enfants. Cette technique diffère de celle utilisée chez l'adulte, dans laquelle, en appliquant une pression indique l'état de la peau de l'abdomen, sensibilité à la pression, le tonus musculaire et induration. Le but du traitement est d'induire une régulation générale du Qi et, par conséquent, il est nécessaire d'identifier la cause de la perturbation du Qi.

Application Shonishin
Il commence par un traitement général sur la base de l'aiguille Yoneyama parcourant le corps de l'enfant  des tapotements très rapides (de 150-200 fois par minute) : l'abdomen, dos, tête et les extrémités. Plus l'enfant, plus grande est la vitesse et plus fort est la pression sur la peau. Les symptômes fournissent des orientations sur les zones du corps à traiter de façon préférentielle. Selon le symptôme celui-ci peut être ressenti par des différentes réactions et des signes discrets sur le corps. Ils notent, par exemple, sous la forme de petits nodules ou des régions où la température ou l'humidité différente.

Voici une sélection de zones:
• Pleurs ou des états d'anxiété nocturnes : les réactions à l'occipital ou du cou et des épaules.
• Manque d'appétit, une mauvaise digestion, des vomissements de lait montrent de légères réactions entre les omoplates.
• Diarrhée et constipation provoquer une réaction de la peau dans la région du sacrum.
• En cas de refroidissement : cou, les épaules et la poitrine et la zone entre E36 et VB34
• En cas  d’amygdalite, toux ou d'asthme : le cou, les épaules et la poitrine.
• En cas d’énurésie : réactions discrètes se produisent dans la région lombaire, en particulier autour du sacrum, et dans la région inférieure de l'abdomen et autour du point P 7.

Après ce traitement de base généralement on utilise différents outils. Selon le diagnostic, sont utilisés pour réaliser effleurement linéaire, presser ou tapoter sur les zones réflexes, des segments de méridiens et les points d'acupuncture sur le tronc et les extrémités de manière à produire une légère stimulation. L'intensité et la fréquence du traitement sont réglées en fonction de l'évaluation de l'effet de la stimulation. La durée du traitement chez les nourrissons de moins de 5 min. Après il augmente avec l'âge jusqu'à 10-15 min chez les adolescents.



Domaines d'application
L'effet thérapeutique de cette forme de traitement est que régule en particulier dans le système nerveux central et végétatif. Ainsi, ce traitement est extrêmement efficace dans le traitement de nombreux troubles et maladies, en particulier chez les nouveaux nés et les nourrissons et les enfants jusqu'à 6 ans. Il renforce la vitalité et la constitution de l'enfant en douceur et efficacement, étant visible surtout dans les cas de résistance aux infections et des troubles du développement. Parmi les autres domaines d'application de Shônishin sont les suivants:
- troubles du développement
- syndrome Kanmushi
- syndrome KISS
- Les troubles du sommeil avec ou sans cris
- troubles digestifs
- manque d'appétit
- l'hyperactivité
- énurésie ect.

Shonishin se combine à merveille avec le xiao tuina et le Da tuina grâce à cette approche thérapeutique on prend en compte les deux plans, à savoir, le corps structurel et énergétique.

Bien que le traitement Shonishin trouve sa principale application chez les nourrissons et les enfants, il est également bénéfique lorsqu'il est utilisé chez les adultes affaiblis, ayant peur des aiguilles peuvent également profiter de l'acupuncture par Shonishin.


mercredi 3 novembre 2010

TRAITEMENT DE L'INSOMNIE CHEZ BEBE

Techniques du Xiao tuina
Ganjin,Xinjing,yuyijao sont à faire sur une main, 150 fois (2 mouv. par sec) sur chaque doigts (ganjing, xinjing et le point yuyijao). Poursuivre avec Shenjing suivi du shuidi laoye: masser, face palmaire, de l'extrêmité de l'auricilaire à la base de la paume de la main, puis poursuivre le mouvement en longeant le bord externe de l'auriculaire et contournant l'éminence hypothénar jusqu'au MC8. Répétition du mouvement, 100 fois.
Une séance par jour, en soirée ou juste avant de coucher bébé, jusqu'à cessation des troubles.